07 juin 2007

Le blues du déménagement

Je ne sais pas si c'est le déménagement qui approche ou autre chose, mais je traîne le blues depuis quelques jours. Ces derniers temps, les choses se passaient plutôt très bien avec Prince Char (au point de parler bébé sans provoquer chez lui d'envie irrépressible de fuite). Mais quand les choses se passent bien, j'ai une facheuse tendance à avoir peur que le vent ne tourne et attendre avec anxiété le moment où le temps va se gâter (mon subconscient est un marrant : je n'arrête pas de rêver que Prince Char me trompe et de me réveiller le coeur battant en pensant très fort "c'est pas pour du vrai, c'est pas pour du vrai").Comme quand on part en vacances et que dès le 1e jour, je pense au départ avec tristesse. je devrais juste profiter du présent, sans arrière-pensée et tout irait mieux, je pense. Comment je fais pour changer ? Ah, s'il suffisait de se brancher en usb et d'upgrader pour la nouvelle version améliorée... :)

Quant à notre maison... encore un mois et elle sera officiellement à nous. Nous avons obtenu le prêt et le notaire est en train de préparer notre dossier. J'ai consacré un cahier au déménagement. J'y colle toutes les astuces que je trouve pour les cartons, les camionnettes, etc. et j'y note ce qui nous vient en tête, genre "ah oui, il faudra penser à ça !" et les événements qui précèdent/entourent le déménagement. Evénements pas toujours très drôles car prise de bec avec le propriétaire qui nous réclame des montants insensés en charges supplémentaires et que l'on conteste en partie, preuves à l'appui. Ce soir, l'agence qu'il utilise pour relouer notre appartement vient prendre des photos chez nous. Et ils râlaient déjà qu'on ne soit pas là en journée. Et moi, je n'ai pas très envie de voir toutes mes petites affaires étalées sur des sites immobiliers... pfff.

Je pense tout doucement à la déco de notre petit nid (affiches, porte-clefs mural,...). Tout doucement parce que nous sommes un peu ruinés, là. Mais petit à petit...

Au boulot, ça peut aller. Je suis très heureuse d'avoir décroché un cdi pour le mi-temps qui me plaît. Sans trop en dire pour ne pas prendre de risque, c'est dans le milieu culturel, les gens sont sympa et le travail varié. Pour l'autre mi-temps, mon contrat se termine le 30 juin et après ça, je ne sais pas encore à quelle sauce je serai mangée. Mais je suppose qu'avec un emprunt sur le dos, ce ne sera pas très raisonnable de faire ma difficile.

Voilà. Je ne vois pas quoi rajouter. Je n'ai pas été d'humeur à écrire ici dernièrement et même mon carnet de "petits bonheurs" a eu la facheuse tendance de se faire oublier. Dans un mois, je pense que le ciel sera un peu plus clair.

Posté par unjouroulautre à 18:12 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Le blues du déménagement

    Ce matin, dans les bouchons, un arc en ciel sur la mer...Always look on the bright side of life...!

    Posté par Emi de Marseille, 08 juin 2007 à 14:16 | | Répondre
  • c'est toujours compliqué de tourner uen page, entre nostalgie et excitation, je me sens tout à fait dans la même phase. Quant aux rêves, surtout ne pas trop leur donner d'importance !!! (sinon, il y a longtemps que j'aurais succombé à Joaquin Phoenix, qui bizarrement, n'habite pas le quartier, contrairement à ce qu'essaye de me faire croire mon subconscient...)))

    Posté par Isma, 18 juin 2007 à 10:12 | | Répondre
Nouveau commentaire