27 septembre 2006

Aïe, ouch...

Ce matin, réveil en fanfare avec la sonnette qui résonne dans l'appartement. D'abord interloquée (muh? C'est quoi ce bruit encore? - peu de gens nous rendent visite, on n'est pas habitués à la sonnette), j'ai fini par réaliser dans un demi-sommeil que ce devait être le facteur. Notre parlophone n'ayant jamais fonctionné, j'ai enfilé un pantalon et une veste par dessus mon pyjama et je me suis précipitée dans la descente infernale de 4 étages, brides de sandales non attachées.

Ce qui devait arriver, arriva. J'ai raté quelques marches et sauvé ma vie en me déboîtant quasi l'épaule pour me retenir à la rampe. Je suis parvenue à l'entrée, clopin clopant et heureusement, le facteur était toujours là. Avec ça :

freezerpaper

Venu tout droit du Canada (thanks a lot Patti!!!). Me voici parée pour les pochoirs en tout genre.

Au courrier, il y avait aussi une invitation à un examen pour un boulot à l'université (la procédure de sélection s'étale jusque décembre! ARGH. Mais j'ai besoin de ce boulot vite moi!).

Posté par unjouroulautre à 11:16 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Aïe, ouch...

    on ne se méfie jamais assez des denrières marches... j'en connais qui ont raté leurs vacances pour moins que ça grrrr !
    génial le frezer paper, tu vas pouvoir te mettre au patchwork !

    Posté par Isma, 27 septembre 2006 à 16:02 | | Répondre
  • Hey

    It looks like the corners of the box got quite bashed in. I hope the paper itself is ok?

    Have you started any projects yet? I'm curious as to what you are going to do with that.

    Posté par Ath, 04 octobre 2006 à 11:09 | | Répondre
Nouveau commentaire